24 novembre 2022 • Réduire l’empreinte carbone de l’industrie de l’aviation

Dernière mise à jour : il y a 5 jours

Épisode 31 C'est un des objectifs de carrière qu’Alexandru Iordan, un chimiste de formation, s’est donné à titre de co-fondateur de SAF+ Consortium. Rien de moins! Le secteur du transport aérien, avec plus de 20 000 appareils actuellement en circulation, est responsable de 3% des émissions de GES mondiales.



SAF+ Consortium https://safplusconsortium.com/ a réussi à rallier certains des plus grands noms de l’industrie aéronautique au Québec autour d’un objectif commun, soit de fournir aux voyageurs une solution commerciale durable. Les partenaires de ce consortium sont Airbus, AirTransat, Aéroports de Montréal, Parachem, l’École Polytechnique, CIRAIG, CÉPROCQ et le projet Valorisation Carbone Québec.


SAF+ Consortium a mise au point une technologie innovante permettant de produire du kérosène synthétique dont l’empreinte carbone est réduite de 80% comparativement au kérosène provenant des énergies fossiles. Pour créer ce carburant, on capture du CO2 de sources industrielles et on y combine de l’hydrogène vert fabriqué au Québec. La capacité énergétique d’Hydro-Québec permet de produire de l' hydrogène à un taux très concurrentiel et de réduire son empreinte carbone.


SAF+ Consortium a bâti et mise en fonction, une usine test dans l’Est de Montréal durant l’été 2019, à proximité de l’usine pétrochimique Parachem (une source de CO2 nécessaire à la production de kérosène synthétique). Cette petite usine produit une centaine de litres par jour et le but est de démontrer la viabilité du projet aux investisseurs publiques et privés. Une fois la démonstration concluante, les partenaires du consortium ont l’intention de bâtir une usine complète à Montréal, dont la production serait des millions de litres par année.


Alexandru Iordan


On entend beaucoup dire que la transition vers un modèle plus durable sur le plan climatique devrait être l'affaire de tous et on peut affirmer, sans aucune hésitation, qu’Alexandru a toujours prêché par l’exemple dans ce domaine. Au cours de la dernière décennie, il a fait avancer diverses initiatives novatrices dans le domaine de la gestion des émissions de carbone, des affaires environnementales et de l'éco-conception :


· Il a été reconnu pour son rôle de leader dans le développement de normes industrielles pour le suivi de la conformité environnementale et des risques d'obsolescence dans la chaîne d'approvisionnement aérospatiale.

· Il a contribué à la conception de CORSIA, le premier système mondial de compensation des émissions de carbone pour l'aviation.

· Il a cofondé et est toujours impliqué dans Québec Net Positif, un organisme à but non lucratif qui contribue à mobiliser le milieu des affaires au Québec pour la transition vers une économie sobre en carbone.

· Il est partenaire chez CCG, une entreprise qui aide les entreprises et les villes à réduire leurs émissions de carbone et à devenir résilientes face au climat.


Alexandru Iordan est nul doute une personne d’exception et un entrepreneur à suivre dans les prochaines années compte tenu de nos défis environnementaux actuels et futurs.


Bonne écoute !



EN RÉÉCOUTE APRÈS LA MISE EN ONDES SUR