29 septembre 2022 • Pour une pleine participation des Premières Nations à l'économie

Dernière mise à jour : 11 nov.

Épisode 23 Voilà un des multiples combats que Ghislain Picard mène depuis 1992 comme Grand Chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador https://apnql.com/fr/. À ce titre, il siège également au comité exécutif et ainsi qu’au comité de gestion de l’Assemblée des Premières Nations du Canada.

Innu de la communauté Pessamit sur la Côte-Nord, Ghislain Picard en est à son onzième mandat comme Grand Chef des Premières Nations. Avec ardeur et éloquence, il défend les enjeux et revendications de 10 nations autochtones auprès des différents paliers gouvernementaux et de la société civile. Il est en quelque sorte l’ambassadeur des Premières Nations et est considéré comme l’un des principaux architectes du réveil autochtone.


Les nations qu’il représente - Abénaqui, Algonquin, Cri, Huron-Wendat, Atikamekw, Malécite, Mi’gmaq, Mohawk, Innu et Naskapi, sont en fait 10 nations distinctes, qui sont réparties dans 43 communautés occupant un vaste territoire depuis des temps immémoriaux, plus de 12 000 ans selon les experts.


Pour citer le Grand Chef Picard « Il faut que la société québécoise sache que l’histoire n’a pas commencé en 1534, il y a une histoire qui la précède et c’est la nôtre ».


Pour ces contributions à l'avancement des nations autochtones, Ghislain Picard a été fait chevalier de l’Ordre national du Québec et il a reçu l’insigne de la Légion d’honneur de France. Il a également été nommé citoyen d’honneur de la Ville de Montréal. En juin 2021, il a été nommé Président du conseil d’administration du Musée McCord Stewart https://www.musee-mccord-stewart.ca/fr/reconnaitre-le-territoire/à Montréal. Notons qu'il est le premier autochtone à occuper ce poste dans toute l’histoire dans cette vénérable institution fondée en 1921 et qui possède des collections impressionnantes d'artefacts des Premières Nations.


Dans cet épisode d’Intention Inc. avec le Grand Chef Picard, nous discutons de l’entrepreneuriat et le développement économique au sein des Premières Nations ainsi que des organismes qui sont mis en place pour les favoriser notamment : la Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador https://cdepnql.org/, l’École des dirigeants des Premières Nations https://ecole-dirigeants-premieres-nations.hec.ca/ propulsée par HEC Montréal, le Grand cercle économique des peuples autochtones et du Québec,


La question de l’exploitation des ressources naturelles sur les territoires des Premières Nations est également abordée.


Bonne écoute!




EN RÉÉCOUTE APRÈS LA MISE EN ONDES SUR